FICHE WORKSHOP : VERSION 9.2.4.3 DES TOOLS JD EDWARDS ENTERPRISEONE

Dans cette fiche workshop nous vous présentons les évolutions majeures apportées par la toute dernière version des tools 9.2.4.3 JD Edwards EnterpriseOne. Oracle apporte des évolutions notables sur sa fonctionnalité Orchestration, particulièrement destinées aux équipes de développement, sans négliger quelques améliorations sur la partie applicative.

L'orchestrator renforce l'automatisation de vos processus métier

ORACLE continue d’étendre les possibilités de l’Orchestrator dans l’optique d’en faire une solution de développement Low code complète à même de se substituer au développement classique. La release 9.2.4.3 apporte des évolutions significatives dans ce domaine :

  • Appel Business Functions depuis orchestration

Un nouveau type de Service Request personnalisé permet désormais d’appeler une BSFN standard (ou spécifique) et d’exploiter le résultat de la fonction dans une orchestration. Indispensable quand l’information cherchée est malaisée/inaccessible via un enchaînement de service request standard (ex : déroulement tarification avancée)

Appel Business Functions depuis orchestration
  • Orchestrator Debugger

Permet de détecter beaucoup plus aisément qu’auparavant le(s) composant(s) d’une orchestration provoquant une anomalie d’exécution. Une mode « Pas à pas », sur le modèle d’autres outils de développement, permet de suivre/modifier les données impliquées dans l’orchestration et leur comportement au fil du processus.

Interface Orchestrator Debugger
  • Appel direct d’orchestrations depuis une autre

Il n’est désormais plus nécessaire de devoir définir un connecteur pour invoquer une orchestration (ou une notification) depuis une autre : mécanisme aligné sur autres composants => réduit le nombre de ces derniers nécessaires à la mise en œuvre des processus.

Invoquer une orchestration

L'amélioration de l'expérience utilisateur (nouveautés UDO)

ORACLE enrichit les possibilités des personnalisations (User Defined Objects) pour améliorer l’expérience utilisateur et adapter au mieux l’interface homme-machine aux besoins de sa fonction et de ses méthodes de travail.

 
  • Ergonomie E1Pages

Pour un utilisateur multi-rôles, l’accès à une E1Page précise parmi toutes celles à sa disposition pouvait être fastidieuse. ORACLE a mis 2 fonctions à disposition pour pallier cette difficulté :

    • Fonction « Mes pages » : permet à chaque utilisateur de sélectionner et afficher dans le bandeau E1Pages uniquement ses pages favorites.
Ergonomie E1Pages
  • Fonction Recherche : le bouton à gauche du bandeau appelle une fenêtre de recherche permettant de chercher et accéder directement à une page souhaitée. La fenêtre permet aussi d’afficher toutes les pages ou « Mes pages ».
Fonction recherche
  • Amélioration extension écran

La fonction Extension écran permet désormais de déplacer/masquer/renommer les champs d’un écran comme la fonction Personnalisation écran MAIS les modifications sont valables pour l’ensemble des versions. Permet par exemple de n’afficher pour une transaction donnée que les champs réellement utilisés par la société.

fonction Extension écran
  • Nouvelle fonction sur page composite

Une nouvelle fonction du Page Composer permet désormais de rajouter dans une page composite un panneau contenant un menu (similaire à la fonction Panneau de démarrage) mais aussi le contenu du menu Favoris (dynamique selon l’utilisateur).

Nouvelle fonction sur page composite

Nouveauté applicatives multi-domaines (finance, manufacturing, supply chain)

En parallèle des évolutions relatives aux Tools, ORACLE a mis récemment à disposition des ESU améliorant les fonctionnalités couvertes par les différents modules fonctionnels. Nous mettons ici l’accent sur les améliorations apportées sur les modules Supply Chain et Finance les plus fréquemment implémentés.  

L’exhaustivité des nouveautés est listée sur le lien Oracle suivant : https://urlz.fr/cBq0 

 

SUPPLY CHAIN/MANUFACTURING

 
  • Audit ordres de fabrication

Une évolution précédente avait apporté la notion de cycle de traitement des OF calquée sur le modèle des cycles de commande Achats et Ventes. Une nouvelle amélioration poursuit et complète l’analogie en apportant la possibilité d’auditer les modifications apportées à un statut donné sur un OF et/ou ses composants: nomenclature et gamme. Chaque élément dispose d’une table/transaction de consultation d’audit dédiée.

Audit ordres de fabrication
  • Consolidation composants en copie depuis OF

La fonction « Copier OF » sur l’écran de gestion des listes de composants permet d’initialiser celle-ci à partir de celle d’un OF existant.

Consolidation composants en copie depuis OF

Si la liste de l’OF source avait fait l’objet d’éclatements multi-emplacement/lots, ceux-ci se retrouvaient sur la copie. Désormais, la fonction de copie agrège les lignes par article/magasin/(opération) pour récupérer la liste de composant originelle de la source.

  • Coches par défaut sur disponibilité article

Il est désormais possible de pré-alimenter par option de traitement les coche « résumé » et « ignorer qtés nulles » sur la disponibilité article.

Coches par défaut sur disponibilité article
  • Flexibilité sur actualisation taux de change

Le batch de retarification des lignes de commande, exécuté en mode actualisation change, permet maintenant de choisir l’actualisation du taux soit à la date système soit à la date de facture.

Flexibilité sur actualisation taux de change

FINANCE

  • La possibilité d’activer un audit des lots comptables. Toute création de lot, changement de statut (manuel ou via le batch de comptabilisation) est tracé et visible dans un nouvel écran dédié, utile parfois pour comprendre ce qui s’est passé en cas de souci sur un lot d’écritures 
audit des lots comptables
  • Deux informations ont été rajoutées dans l’écran de saisie en masse des factures fournisseurs. Il est dorénavant possible de charger le centre de coût de la facture (qui est différent du centre de coût de ventilation gl) ainsi que le numéro d’immobilisation sur laquelle affecter le coût
Voucher Business Unit + Asset ID
  • Un paramétrage permet dorénavant de choisir la version de l’écran d’approbation des commandes d’achats appelée par le lien disponible dans le mail envoyé aux approbateurs
version de l’écran d’approbation des commandes d’achats

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous envoyons régulièrement des newsletter jD Edwards et NetSuite

Nous contacter :

Une question ou demande ? Notre équipe d'expert vous répondra dans les plus brefs délais.

Les auteurs

RACHEL ROLA

RESPONSABLE COMMERCIALE JDE
TEL : 06 33 10 39 83
rachel.rola@bworkshop.fr
Consulter son LinkedIn

PHILIPPE

CONSULTANT FONCTIONNEL JDE

ALEXIS

CONSULTANT FONCTIONNEL JDE

OLIVIER

CONSULTANT FONCTIONNEL JDE

Laisser un commentaire